Remerciements

Ce travail est l'aboutissement d'un projet personnel, depuis longtemps attendu, né d'une volonté de découvrir le monde tropical, sa nature et ses sociétés.

Tout d'abord, je tiens à remercier M. Jean Paul LESCURE qui m'a aidée à trouver ce stage et Mme. Françoise GRENAND qui m'a aidée à régler mes problèmes de visa avant le départ, alors que tout ne tenait qu'à un fil, et sans qui ce stage n'aurait pas été possible.

Je remercie l'IRD Madagascar et tout son personnel pour m'avoir accueillie et accompagnée dans toutes mes péripéties au début de mon séjour.

Stéphanie CARRIÈRE m'a accueillie au sein de son équipe alors que je n'avais aucune expérience, et m'a encouragée dans mon projet de stage. Pour cela, je tiens à la remercier tout particulièrement, car elle a participé à la réalisation d'un vieux rêve, celui de découvrir et d'étudier l'univers d'un mode de vie en marge de la société moderne dans les conditions hors normes d'un programme de recherche. Je la salue également pour ses précieux conseils, remarques et corrections qui ont permis l'élaboration de ce rapport. Merci aussi pour ta sympathie et ta gaîté, tu sais être à la fois professionnelle et "cool", et cela fait de toi la maître de stage rêvée ! Je suis enchantée d'avoir fait ta connaissance.

Je tiens à saluer Dr. Richard JENKINS, chiroptérologue et naturaliste, pour ces conseils et remarques sur mon protocole d'ornithologie.

Je salue Daniel RAZAFIMAMONJY, Herizo, et les botanistes du Parc Botanique et Zoologique de Tzimbazaza (PBZT) sans qui de nombreux échantillons d'herbiers seraient restés indéterminés.

Je porte toute ma gratitude à RAKOTOMARO, Betsileo naturaliste d'Ambendrana, qui m'a aidée à connaître les oiseaux et à apprendre à reconnaître leur chant. Sans lui, une grande partie de ce stage n'aurait pas été possible. Toujours fidèle au poste, il m'a accompagné tous les matins, parfois à 4h, et m'a guidée dans tous mes déplacements dans le terroir et la forêt d'Ambendrana. De la même manière, je remercie tous les habitants d'Ambendrana de s'être ouverts à moi et d'avoir accepté de répondre à mes nombreuses questions biscornues, merci de m'avoir accueillie et accompagnée dans cette aventure.

Merci à Rado ARABENIALA, pour ces traductions. Lui aussi m'a suivie et aidée tous les jours de ce stage, bien que les réveils étaient parfois difficiles ! Désolée de t'avoir sorti du lit tous les matins sans exception réveillant au passage toute la maison ! Tu as supporté et partagé mes sautes d'humeurs et mes problèmes existentiels durant toutes ces matinées à attendre que les oiseaux veuillent bien se réveiller ! Merci pour ta patience.

Une pensée particulière va à tous mes "colocataires" de la maison d'Ambendrana, Zo, Josua, Hasina, Erwan, Monica, et les autres. Ça a parfois été dur, tous dans la même galère, mais on y est arrivé, même si on a failli y rester ! Grâce à vous, j'ai appris à parler malgache et à aimer les haricots...

Je veux exprimer ma reconnaissance à tout le staff du GEREM. Merci Noly pour toutes ces photocopies qui ont bien failli me coûter cher à l'embarquement ! Et Modeste, merci pour ton savoir faire qui nous a aidé tout au long de cette mission.

Je tiens aussi à remercier tout le personnel et les habitants de la case de passage de l'association française des volontaires du progrès (AFVP) de Madagascar pour m'avoir recueillie dans leurs locaux pendant plus d'un mois.

Je tiens aussi à remercier chaleureusement Samuel WEY, Marianne et Emmanuelle VIANO, ainsi que Marc et Claudette PANDELÉ, pour m'avoir soutenue dans ce travail de rédaction.

Sans oublier toutes les personnes que j'ai rencontrées à Tana, Malgache, français et Camerounais qui ont contribué à rendre ce séjour plus agréable.

frise bas
Chapitre précédentRetour au sommaire DEAChapitre suivant |

URL :http://www.pandele.org/marion.viano/2004/dea/remerciements.html
Copyright © : pour le contenu et Marc Pandelé pour la réalisation
Création : 2004/09/01
Dernière modification : 2005/03/15
Maintenance : webmaster@pandele.org